Dvpt Durable, Responsabilité Sociale

06 mars

Comment choisir la bonne motorisation pour votre voiture ?

Comment choisir la bonne motorisation pour votre voiture ?

Ces dernières années, les nouveaux usages de la voiture et les nouvelles réglementations ont poussé les constructeurs a innover pour obtenir des moteurs toujours plus efficients et à explorer de nouvelles énergies pour propulser les voitures. En plus des historiques moteurs thermiques essence et diesel, des motorisations alternatives ont fait leur apparition pour répondre aux besoins des conducteurs. Voici un tour d'horizon des énergies disponibles sur le marché automobile.

 

Le diesel plébiscité par les gros rouleurs

Les voitures à moteur diesel étaient, jusqu’à il y peu, les véhicules les plus vendus en France. Malgré un coût d'achat souvent supérieur aux autres motorisations, les voitures diesel compensaient par un coût au litre plus raisonnable et une consommation de carburant moins élevée. Néanmoins, depuis quelques années, la tendance s'est inversée suite à de nombreux changements règlementaires : système de bonus / malus, pastilles Crit'Air, taxes sur les carburants, rejet de particules polluantes... et à des avancées majeures sur les autres énergies : moteurs essences moins consommateurs, moteurs électriques avec une plus grande autonomie...

Malgré tout, les voitures diesel restent un choix pertinent pour les conducteurs qui ont un kilométrage annuel supérieur à 25 / 30.000 km. En effet, la plus faible consommation en carburant diesel de ces voitures permet une autonomie élevée. C'est généralement le choix des professionnels de la route qui privilégient le diesel également pour des avantages fiscaux supplémentaires et pour une valeur de vente qui ne décote pas aussi vite que les autres motorisations.

 

L'essence, le plus économique à l'achat

La voiture à moteur essence est la plus répandue chez les constructeurs généralistes. En effet, elle combine un coût d'achat raisonnable, un entretien et une assurance souvent moins chers qu'une voiture diesel. Sur l’achat par exemple, on note une différence de 1.000€ à 2.500€ à finition équivalente sur une voiture neuve. Cette différence est également visible sur les véhicules d'occasion essence qui seront plus abordables. Les moteurs essences seront plus adaptés pour les petits conducteurs qui font entre 10.000 et 20.000 kilomètres par an.

Attention néanmoins, l'achat d'un véhicule essence n'est pas sans contreparties : le carburant sans plomb reste le plus élévé à la station service. De plus, les écotaxes sont particulièrement agressives sur ces moteurs car ils émettent beaucoup de CO², la taxe allant jusqu'à 20.000€ de malus sur les moteurs rejetant plus de 184g/km !

 

Les voitures à énergies vertes : électrique et hybride

Actuellement sur le marché automobile, il existe trois types de motorisation "vertes" : les voitures électriques, les voitures hybrides et les voitures hybrides rechargeables. Contrairement aux moteurs thermiques classiques, ces motorisations sont dites vertes car elles utilisent de l'électricité plutôt que du carburant classique pour fonctionner et qu'elles ne rejettent pas ou peu de CO² dans l'atmosphère.

Le fonctionnement de ces véhicules verts se fait soit en 100% électrique comme la Renault ZOE, soit par un système hybride comme les futurs Renault CLIO Hybride et Renault CAPTUR Plugin Hybride. Nous avons d'ailleurs rédigé un précédent article sur le sujet, cliquez ici pour le lire.

Les motorisations 100% électriques sont uniquement équipées de batteries pour se déplacer. Ainsi l'autonomie du véhicule est liée à la puissance en kWh de la batterie qu'il faut recharger à des bornes pour obtenir l'énergie nécessaire. Les voitures hybrides, quant à elles, cumulent un moteur électrique et un moteur essence. Pour les véhicules hybrides classiques (donc non-rechargeables), la batterie électrique est rechargée pendant les phases de freinage ou de décélération du véhicule. Le moteur électrique est souvent en marche à faible vitesse et passe le relais au moteur thermique à plus haute vitesse. Pour les hybrides rechargeables, le système est similaire, simplement le véhicule dispose d'une prise sur le côté de la voiture pour recharger plus rapidement le véhicule à des bornes ou à son domicile. 


Les voitures électriques et hybrides sont généralement plus chères que les versions thermiques et donc s'adressent aux foyers qui disposent d'un budget plus important (au moins 20 / 25.000€). Même si des aides de l'État existent, ces véhicules restent coûteux à l'achat et c'est sans compter la location de la batterie dans certains cas. Par contre, au niveau du carburant, de réelles économies sont faites : entre 1,5€ et 2€ pour 100km d'autonomie (en fonction du coût du kWh), contre 7€ pour un équivalent diesel (1,4€ le litre pour un véhicule qui fait du 5L au 100km). De plus, l'entretien de ces véhicules électriques est réduit car il n'y a pas par exemple de courroie de distribution et que les freins s'usent moins rapidement (frein moteur plus important).

 

Les autres énergies : GPL, Hydrogène, E85...

Il existe sur le marché d'autres énergies alternatives qui sont moins développées par les constructeurs automobiles. Trois autres motorisations sont présentes sur le marché : le GPL, l'hydrogène ou encore l'E85.

Le GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié) est un carburant gazeux qui vient en complément d'un moteur thermique essence. Un réservoir souvent situé dans le coffre ou sous le véhicule doit être rempli de ce gaz dans les stations équipées d'une recharge GPL. Souvent méconnu et gardant une mauvaise réputation (rumeurs d'explosion) ces moteurs GPL sont plus économiques et écologiques que ceux essence ou diesel. En effet, malgré une consommation au litre plus élevé, le GPL coûte moins cher au litre (environ 0,70€ le litre) et ne libère pas de particules fines. Renault et Dacia vont d'ailleurs proposer dès 2020 toutes une gamme de véhicules GPL appelée ECO-G.

Les moteurs à Hydrogène sont encore trop méconnus en France car peu développés par les contructeurs nationaux comme Peugeot, Renault ou Citroën. Néanmoins, cette motorisation a de nombreuses qualités et beaucoup voit dans l'hydrogène l'avenir de l'Automobile., Cette technologie basée sur la combustion du dihydrogène (H2) et du dioxygène (O2) ne rejette que de la vapeur d'eau. La recharge du réservoir se fait en quelques minutes seulement avec une autonomie supérieure aux voitures électriques actuelles. Malgré cela, il reste deux gros freins à son développement : le coût des véhicules disponibles sur le marché (80.000€ pour une Toyota MIRAI par exemple) et le manque de stations équipées hydrogène en France (une vingtaine autjourd'hui sur le territoire).

Enfin l'E85 ou superéthanol est un bio-carburant composé d'un mélange d'essence et d'extraits de végétaux contenant du sucre ou de l’amidon. Cette carburantion est aujourd'hui en plein développement en France car le coût au litre est inférieur à l'essence classique par l'apport d'un carburant végétal. Par ailleurs, il existe de nombreux kits de conversion Ethanol pour permettre à tout type de véhicule de rouler à l'E85. Attention cependant à la qualité et à l'homologation de ces kits de conversion.

 

Une motorisation adaptée à vos besoins

Toutes les motorisations qui équipent les véhicules du marché ont leurs avantages et leurs inconvénients. La marche à suivre dans vos recherches d'une nouvelle voiture est de trouver un modèle qui correspond à vos besoins et votre utilisation du véhicule. Ainsi, il n'est pas pertinent de choisir un modèle 100% électrique avec une petite autonomie si vous faites plus de 30.000km par an, et inversement, prendre une voiture diesel pour ne faire que des trajets en centre ville... Pour vous guider, voici ci-dessous un tableau de synthèse vous présentant en fonction de votre kilométrage annuel et de l'accès à une prise électrique dans votre garage les différentes solutions de motorisations... À vous de faire le bon choix !

 

 

Crédits photos : Renault.fr

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :